FORUM ASSOCIE AVEC RADIO KALLISTOU, LA RADIO DU WEB CORSE http://kallistou.playtheradio.com/


    Les Hauts de Hurlevent (Wutherings Heigts) - Mon livre de chevet

    Partagez
    avatar
    Messaline
    Amateur
    Amateur

    Messages : 221
    Date d'inscription : 03/02/2010
    Age : 50
    Localisation : Secret défense

    Les Hauts de Hurlevent (Wutherings Heigts) - Mon livre de chevet

    Message  Messaline le Mar 9 Fév - 16:00

    Ce livre, "le livre" dont je vais vous dire quelques mots, est mon livre de chevet. Je l'ai lu, pour la première fois, alors que j'étais encore une adolescente (oui je sais je suis encore ado, épargnez moi les taquineries) !


    Bien que l'on m'en ai offert au moins cinq exemplaires tout neufs et bien propres, je relis et relis (peut être bien 100 fois, voire deux cents), le même livre de poche qui tombe maintenant quasiment en lambeaux !

    Il représente pour moi la passion, l'amour fou, la violence, la fusion de deux êtres qui jamais ne vivront ensemble. Souvent sordide, violent, voire presque "gore" comme l'on dit maintenant. Le passage ou Heatcliff se couche sur le corps de Cathy dans son cercueil, et où il échange la mèches de cheveux de son époux dans son médaillon avec l'une des siennes ... entre autres.


    Ce roman occupe dans la littérature anglaise du XIXième siècle une place tout à fait à part. Ses personnages ne ressemblent en rien à ceux qui sortent de "la boîte de poupées" (selon Stevenson) à ceux des auteurs anglais de l'ère victorienne, "muselés comme des chiens."
    Ce livre est l'œuvre d'une jeune fille qui n'avait pas encore atteint sa trentième année quand elle le composa et dont c'était, à l'exception de quelques pièces de vers la première œuvre littéraire. Elle ne connaissait guère le monde, ayant toujours vécu au fond d'une province reculée et dans une réclusion presque absolue. Fille d'un pasteur irlandais et d'une mère anglaise qu'elle perdit en bas âge, sa courte vie s'écoula presque entière dans un village du Yorkshire, avec ses deux sœurs et un frère, triste sire qui s'enivrait régulièrement tous les soirs. Les trois sœurs Brontë trouvèrent dans la littérature un adoucissement à la rigueur d'une existence toujours austère. Après avoir publié un recueil de vers en commun, sans grand succès, elles s'essayèrent au roman. Tandis que Charlotte composait Jane Eyre, qui obtenait rapidement la faveur du public, Emily écrivait Wuthering Heights, qu'elle parvint, non sans peine, à faire éditer, sous le pseudonyme d'Ellis Bell, vers la fin de 1847, un an à peine avant sa mort (19 décembre 1848). Cette œuvre, âpre et rude comme la contrée qui l'a inspirée, choqua les lecteurs anglais de l'époque par la dureté des peintures morales et le dédain des conventions alors généralement admises dans le roman d'outre-Manche. Elle ne fut pas appréciée à sa valeur; on ne devait lui rendre justice que plus tard. En France, ce roman n'est guère connu. Il mérite pourtant de l'être. Un bon juge, Léon Daudet, parlant du "tragique intérieur" dans la littérature anglaise, n'a pas craint de mentionner Wuthering Heights à côté de Hamlet.

    Je vous cite l'un de mes messages préférés, parce que j'espère que vous aurez envie de lire ce livre :

    "Ce serait me dégrader moi-même, maintenant, que d’épouser Heathcliff. Aussi ne saura-t-il jamais comme je l’aime ; et cela, non parce qu’il est beau, Nelly, mais parce qu’il est plus moi-même que je ne le suis. De quoi que soient faites nos âmes, la sienne et la mienne sont pareilles et celle de Linton est aussi différente des nôtres qu’un rayon de lune d’un éclair ou que la gelée du feu."

    Merci à Wilkipedia et Wilkilivres.


    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 102
    Date d'inscription : 31/01/2010
    Age : 53
    Localisation : Corse

    Re: Les Hauts de Hurlevent (Wutherings Heigts) - Mon livre de chevet

    Message  Admin le Mar 9 Fév - 16:36

    Very Happy

    Franchement, j'adore ton écriture et tes articles!! pirat


    _________________
    Cordialement,


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 4:53